Partager
117
Retable dédié à saint Ma...
Salle 7



Gothique

Maître des figures anémiques

Retable dédié à saint Martin de Tours

Catalogne
Première moitié du XVe siècle
Peinture en détrempe sur bois
372 x 274 cm
Provenant de l'église paroissiale de Sant Martí Sescorts, L'Esquirol (Osona)
MEV 1009-1013

C'est l'historien de l'art Chandler Post qui lui donne ce nom si singulier de Maître des figures anémiques « … à cause de ses personnages exsangues, chez lesquels les valeurs tactiles sont si absentes… » qu'offrent les visages des personnages peints sur les retables que l'on conserve de ce peintre. Ce retable de Sant Martí Sescorts est l'un des premiers à entrer dans le fonds du Musée, à la fin du XIXe siècle. Il venait de la collection de Santiago Rusiñol qui établit, par la suite, une si étroite relation avec l'abbé Gudiol, en particulier grâce à leur commune passion pour collectionner le fer forgé catalan. L'oeuvre de cet artiste anonyme est contemporaine de celle de Lluís Borrassà dont il subit l'influence. Elle se caractérise par l'utilisation de formes stylistiques d'origine populaire qui sont mises en relief par l'usage répétitif du trait noir pour dessiner plus facilement le volume des personnages. Le retable est dédié à saint Martin, patron de cette église de la commune de l'Esquirol. On y représente des scènes de sa vie et de son martyre, en particulier l'épisode de la bacchanale des soldats de Poitiers organisée par les habitants de la ville de Tours afin de récupérer la dépouille de leur saint évêque. L'autre oeuvre connue de ce maître est le retable de sainte Ursule de l'église de Sant Miquel de Cardona, dont le Musée Épiscopal conserve l'un des compartiments, exposé actuellement à côté du retable de saint Martin. Étant donné que les oeuvres que nous conservons de ce peintre ont été principalement trouvées dans l'Osona et le Bages, on suppose que l'artiste devait avoir son atelier dans l'une ou l'autre ville du centre de la Catalogne.


Salle 7
Étage 0
4 art roman
5-6-7-8 Art gothique