catala | castellà | francès
visite virtuelle | cahiers de voyage | matériel multimédia
Presentation La mission de 1907 Le sculpteur Gilabertus Le voyage Gilabertus en Catalogne Josep Gudiol et le MEV
 
 
 
El Museo de los Agustinos de Toulouse
El escultor Gilabertus
 
Tolosa 31 d’août
 

Toulouse románica y Gilabertus

À l’époque romane, Toulouse de Languedoc était l’une des villes les plus importantes de l’Europe de l’ouest. Capitale du puissant comté toulousain, sa prospérité la conduisit à une croissance considérable qui se manifestait dans la puissance des monuments religieux qui y furent bâtis tout au long des XIe et XIIe siècles. Les monastères de Saint-Sernin et de Notre-Dame-de-la-Dalbade ou encore la cathédrale Saint-Étienne en sont un exemple. Tous ces monuments furent construits au fil de longues campagnes de travail pendant lesquelles se formèrent différents ateliers de sculpture qui atteignirent une qualité et importance telle que l’influence de leur style se répandit sur de vastes régions du continent.

+ info...
Dans cette ambiance riche et créative se créa une œuvre très personnelle qui a la particularité, fait exceptionnel dans l’art roman, d’avoir été signée par son auteur. Ce dernier, parfaitement conscient de sa notoriété, s’immortalisa à travers l’inscription : « Gilabertus, qui n’est pas un inconnu, m’a sculpté », mention que l’on peut lire sur les sculptures du portail de la salle capitulaire de la cathédrale Saint-Étienne. Réalisé au cours du deuxième quart du XIIe siècle, on y représentait les apôtres et parmi les figures et les chapiteaux conservés, les différences de style prouvent la participation de disciples. Sa plastique rénovatrice insuffla aux personnages à la fois sérénité et une émanation de force qui se manifeste à travers l’humanisation des têtes et les vêtements solennels décorés de manière précieuse.

début

<../img src="../im/ralla.gif" width="881" height="1">
Livre de visites | Crédits